L'histoire des Martin

 

 

 

Les guitares Martin des premiéres années

 

Christian Fredrich Martin commenca par produire des guitares trés inspirées des productions européennes. Leur corps était petit ( un 2/4 ), leur courbes étaient accentuées, leur caisse de résonnance était profonde, leur manche était long et large et leur tête était courbe. Le chevalet était soit rectangulaire soit a moustache. La caisse mesurait prés de 45 centimétres de long et 28 centimétres de large. Le manche se composait de 18 frettes. Ces premiers modéles furent populaires à New-York ce qui permit à Martin d'évoluer positivement. Entre 1940 et 1950 de nombreuses innovations firent modifier les guitares. Les nouvelles guitares avaient des dimensions plus importantes, une taille plus ressérrée, beaucoup moins de décorations, des barrages en X, un chevalet uniquement rectangulaire et une tête rectangulaire avec les mêmes mécaniques que les guitares classiques modernes. Les instruments gagnérent considérablement en qualité. En 1952 il proposa un catalogue comportant de nombreuses guitares dans des tailles standarts de 0 à 5, paradoxalement du plus gros au plus petit. Ces guitares étaient de trés bonne qualitée et elles marquérent la production instrumentale car ce sont elles qui ont donné les bases de lutherie de la guitare folk. Elles ont toutes connu un grand succés car leur qualité était bien supérieur à celle des autres luthiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gamme 0, 00, 000 et OM de Martin

 

Alors que Frank Henry Martin était le dirigeant de Martin, le marché des instruments à cordes était largement dominé par le banjo et la mandoline car leur volume sonore important leur permettaient d'être jouer dans un orchestre ce qui était trés difficile pour les guitares de l'époque qui en raison de leur petit volume sonore étaient écrasées par les autres instruments. Pour pallier à cette situation le dirigeant eut l'idée de marcher sur les pieds des leaders du marché en produisant des guitares de grosses dimensions qui de fait pouvaient être jouer avec d'autres instruments. C'est ainsi que sortirent les premiers modéles des gammes 0, 00, 000 et OM ( pour Orchestra Model ) . Leur nouvelles dimensions apportérent un gros volume sonore et une qualité exceptionnelle à ces instruments qui connurent en conséquence un succés important. Martin continua à enrichir ces gammes jusqu'à maintenant. Elles sont trés fournies, trés populaires et trés respectées par les spécialistes.

 

La 2-17, la 00-18, la 000-45 et la OM-45

 

 

Les Dreadnought de Martin

 

En 1931 Frank Henry Martin lança sur le marché un modéle de guitare révolutionnaire, la Dreadnought. ( du nom d'un cuirassé de la Seconde guerre mondiale ) . L'élaboration de ce modéle se fit par la reprise et la prolongation d'un prototype de guitare qu'avait élaboré des luthiers de la firme en 1916 dans l'usine Ditson à Boston. Les caractéristiques principales de la Deadnought étaient un corps large et long constitué d'épaules carrées et de hanches larges, d'une caisse de résonnance profonde et d'un manche de 12 cases qui passa à 14 cases en 1934. Cette guitare profitait d'un important volume sonore et d'une importante surface de vibration de la table d'harmonie. Cela permettait de créer fortement de belles notes, dotées d'un excellent sustain. Une large gamme fut proposée qui connut un succés retentissant. Les premiers modéles étaient la D-18, la D-28 et la D-45. Ces modéles furent un grand succés qui ne cessera de s'accroitre au fil des ans. Martin étoffa largement sa gamme et ce modéle devint une guitare mythique pour la marque. De nombreux constructeurs furent séduits par la Dreadnought qu'ils produisirent en masse.

 

La D-45, la D-28S et la D-41LE

 

  

 

23 votes. Moyenne 3.65 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site